Le matériel

Partir à vélo, c’est emmener l’essentiel avec soi. Parce les sacoches ne sont pas extensibles, et qu’il faut garder aussi de la place pour la nourriture (nous aurons à plusieurs reprises 3 à 4 jours de nourriture quand nous traverserons des zones un peu reculées). Chacun aura une échelle différente pour ce qui est de la définition de « l’essentiel ». Pour notre part, ayant déjà réalisé plusieurs itinérances en « portant » notre maison, nous finissons par éliminer pas mal de choses qui s’avèrent peu indispensables à nos yeux (3 paires de chaussettes suffisent pour plusieurs mois).

Le choix est donc guidé par le volume et le poids.

Voici quelques réflexions sur :