Patagonie – Carretera Austral

Nous y voilà. Cela fait maintenant 2 semaines que l’on pédale dans ce coin là. Et plus on avance, plus on aime….

C’est la région de l’extrême sud de l’Amérique du Sud, à cheval sur le Chili et l’Argentine.

Les premiers jours étaient un peu grisouilles et nous pédalions entourés par une végétation type « jungle humide ». Autant dire que pour nous, ce n’était pas l’extase. Et quand ça se dégageait un peu, et bien ce n’était pas l’effet « wahou !!! » que l’on a connu en Bolivie.

Huuummmm, humeur grisouille….

Pour arranger les choses, côté camping sauvage, ce n’était pas simple, car à cause du bétail, tout est clôturé. On a tenté d’aller dormir dans un champ, mais au réveil on a dû replier notre tente en panique car un monstrueux taureau est arrivé avec ses vaches en émettant un bruit peu sympathique. Cela nous a valu un bon stress, et l’occasion d’observer comment chacun de nous réagissait au facteur stress. Certain était paralysé, d’autre suractif et le dernier tout calme mais efficace… On laisse ceux qui nous connaisse le plaisir de mettre des noms sur ces comportements….. On en rigole maintenant, mais sur le coup, on n’était pas fiérots !!! Bref, là dessus, rajoutez un petit coup de fatigue, et vous pouvez imaginez que la motivation en a pris un coup…..

Réveil par les vaches, mais surtout un énorme taureau…

Mais heureusement le ciel s’est dégagé, on s’est fait une bonne pause à Puerto Tranquilo (avec un nom pareil, on ne pouvait que s’arrêter) et notre route a croisé celle des glaciers et sommets enneigés… et à partir de ce moment, on ne s’est plus demandé ce qu’on faisait là…

Glacier suspendu dans le parc de Queulat

La route en « ripio » ( sorte de graviers) n’est pas de tout repos car ça n’arrête pas de monter et descendre. Le plat : connaît pas…. Mais après les pistes ensablées du Sud Lipez c’est « galette »!!!

Paysage entre jungle et montagne

On profite du printemps, de la chaleur du soleil, de la nature en fleur, des lacs et rivières. Fanny a sorti ses hameçons et s’entraîne à pêcher sans canne à pêche. Grâce à Nacho, le proprio hyper sympa d’un camping, elle a bénéficié d’un cours particulier de pêche « au rouleau pvc », bon, pour le moment, elle est revenue une fois avec 4 truites (mais c’était un cadeau d’autres pêcheurs..), et les autres fois bredouille.. Mais on y croit…

Fausse pêche de Fanny, en attendant les vraies !

Sur la Carretera Austral, on croise plein de voyageurs au long-cours. Que ce soit des cyclistes, des camping- caristes ou des marcheurs on a toujours plaisir à discuter avec eux. On a partagé des apéros improvisés, des repas bien sympas avec ces compagnons de voyage qui sont unanimement admiratifs de notre ado (mais pas autant que nous). C’est vrai qu’elle est épatante… et c’est grâce à eux qu’on prend conscience de la chance de vivre cette formidable aventure.

Montée descente en permanence, les rois du radada

Nous sommes désolé mais nous avons peu de photos, effet temps grisouille et baisse de moral. Mais nous allons rectifier le tir, promis….

Les prochains jours nous pédalerons jusqu’à la fin de cette route mythique (la Carretera Austral) qui nous mènera jusqu’à notre rendez vous avec Gaspard mi décembre. La famille sera alors au complet pour randonner dans le massif du Fitz Roy….

Grottes de marbre vers Villa Tranquillo

16 réflexions au sujet de « Patagonie – Carretera Austral »

  1. Allez les amis ! Ici ca grogne aussi, rassurez vous : dans les rues c’est gilets jaunes (barbecues à tous les ronds points, plutot sympa quand même), dans nos chères petites écoles c’est la surexitation de Noël et les évaluations, et j’en passe… Alors profitez de TOUTOUTOUT, même des baisses de moral !

    J'aime

  2. J’adore la photo des grottes de marbres. Quelle oeuvre d’art!!! Et celle avec vos moustaches, elle est tout simplement GENIALE!
    Merci de partager aussi ces annecdotes stressantes. C’est vrai qu’avec du recul cela permet de bien rigoler!!! Surtout quand on est loin du taureau et qu’on est confortablement bien installé pour vous lire!

    J'aime

  3. Hello. Toujours un plaisir de lire vos commentaires. Anecdotes.
    On est ému, touché, en train de rire au fil des lignes que nous découvrons. Mais aussi administratif de vous trois et bien sûr un peu plus de cette belle et sportive Fanny.
    Plein de bisous des Amouroux

    J'aime

  4. Hello les cyclistes

    Très belle photo des grottes de marbre et des glaciers …et celle très rigolotte (enfin… pas pour vous apparemment) avec les moustaches !!
    Gardez le moral car grâce à vous notre quotidien laisse part au rêve et à la beauté …c’est bien ce qu’il nous faut par ces temps moroses en France !
    J’espère que Fanny supporte toujours bien le 24h/24 avecses parents et qu’elle assure sur le vélo et à la canne à pêche !!

    Bises à vous trois

    Sylvie et ses p’tits loups

    J'aime

    1. Fanny supporte encore bien ses parents ( il faut croire qu’ils sont vraiment géniaux !!) et grâce à la musique et aux podcast des grosses tètes elle pédale souvent devant nous… pour la pêche et bien on mange encore des sardines mais en boîtes…
      Bises à toi et toutes tes chères tètes blondes.

      J'aime

  5. Bonjour,
    On ne se connait pas mais je suis avec plaisir vos aventures. Notre fille (19 ans) a passé un an en Bolivie l’année scolaire dernière et nous partons (juste en couple) au Chili en janvier/février.
    Ce petit mot juste pour vous dire que je trouve vos photos de cette partie MAGNIFIQUES. le glacier, les grottes de marbre. J’ai hâte d’y être.
    Merci pour vos partages.
    Marilou (de Belgique)

    J'aime

  6. Des hauts , des bas, des creux , des vagues, des montées , des descentes , y a d’la vie dans tout ça !
    Petite question des Henormes: et le jeux dans tout ça ? Avez vous continué à partager vos jeux ? Avez vous appris de nouveaux jeux? Jouez vous le soir entre vous ? …. on est curieux ….
    bisettes à tous les trois et compter bien les jours avant l arrivée … du père Gaspard !

    J'aime

    1. On s’est nous aussi récemment posé la même question ….
      Depuis Sucre, à part des parties endiablées de yam’s, barbu et uno en famille sous la tente et rien de nouveau.. On a trouvé plusieurs raisons à ce calme plat: aussi bien en Bolivie qu’au Chili quand on n’est pas sur nos vélos on est sous la tente dans des coins bien loins de tout, une journée de vélo ça fatigue et on a pas forcément l’envie ni l’énergie de ressortir pour jouer et en ville on a plus envie de se connecter pour avoir de vos nouvelles que d’aller apprendre de nouveaux jeux…. Mais la conclusion de notre bilan c’est que ça nous manque et nous avons des embryons de pistes pour faire en sorte de renouveler ces beaux et bons moments de jeux… donc à suivre!
      Bisettes

      J'aime

  7. Coucou , enfin j’arrive à laisser un petit message, Vous nous faites rever alors continuer !!!!!!!! ;-)))))) c’est beau de vous voir! et chapeau , on est impressionné, le coeur s’emballe à vous lire ! On pense bien à vous ….. vivement le prochain article! Sam GIROU

    J'aime

  8. Je suis certaine que Fanny a pu pêcher son premier poissaon!! Je suis certaine que votre moral est au beau fixe car Gaspard va arriver et pourz vous raconter les bonsweek end a Paris !!! Et…vous apporter les papillotes!!! Mais surtout continuez à nous regaler et nous apater par vos histoires et vos photos . Vous zller poser vos velos mais.. attention aus ampoules !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s